Loubna Lafquiri, 34 ans

Loubna Lafquiri, 34 ans

Loubna, un ange parmi les Hommes. Une femme qui représentait à elle seule la gentillesse, la bonté, la générosité.
Elle se souciait constamment du bien-être des autres. Tous étaient importants à ses yeux, le jeune, l’âgé, le pauvre, le riche, l’étranger. Son cœur débordait d’amour et son visage était emprunt d’une telle beauté. La beauté de son cœur et de son âme se reflétaient sur les traits de son visage.
Elle ressentait le besoin de donner, de transmettre, de partager. Elle savait qu’elle avait elle aussi une mission à accomplir sur terre, et que le don qui lui avait été confié lui servirait à remplir cette mission. Elle a été le lien entre tant de communautés, le réconfort pour tant de familles, l’amie, la confidente pour tant d’entre nous.
Elle est décédée le 22 mars 2016 à la station de métro Maelbeek. Quelques minutes auparavant, à la crèche, elle venait de serrer une dernière fois dans ses bras son petit bébé d’un an, Shahine, sans savoir que ce serait le dernier geste d’affection auquel il aurait droit de la part de sa maman.
Loubna était riche de l’amour que lui portait son mari, mais aussi ses deux autres fils Ayman et Camil, que nous avons rencontré il y a quelques années, pour notre plus grand bonheur ❤. Ils resteront à jamais dans le cœur des mamans que nous sommes. Aujourd’hui ils apprennent à se construire amputés de ce que notre monde a de plus tendre, l’amour d’une mère.
Nous pensons à Ayman, Camil et Shahine, ainsi qu’à tous les orphelins que le terrorisme a semé aux quatre coins du monde.
Nous partageons avec vous, le merveilleux hommage que Mohamed El Bachiri a rendu à son épouse, Loubna Lafquiri, lors de la marche contre la haine et la terreur, en avril 2016:
 » Loubna, mon amour, mon amie, ma vie;
Épouse extraordinaire qui a fait de notre existence un doux et merveilleux moment.
Mère exemplaire de trois magnifiques enfants. Désormais orphelins de ton visage, de ton sourire, de ta tendresse ainsi que de ta douce voix.
Éternelle beauté, éternelle jeunesse, au sourire qui réconforte même le plus triste des cœurs.
Tu es l’exemple et la confirmation que dans ce bas monde ne subsistent que les actes.
En témoignent les prières et le soutien extraordinaire de la part de tous ceux qui t’ont connu et des autres.
Ma princesse, mon trésor, mon amour éternel, je te dis à bientôt.
Colombe de la paix, tu as pris ton envol, vers les cieux, auprès de notre Seigneur. Comme si finalement ce monde de brutes n’était pas digne de t’avoir.
Notre Islam est basé sur l’amour de Dieu et sur l’amour de l’autre. Peu importe sa culture, son origine, sa religion. Vision partagée par la plupart des hommes qui pensent, comprennent, avec le cœur et la raison, et non avec la haine et la folie.
Je conclurai avec la sourate Al-Hujurat – verset 13: « Ô Hommes, nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et nous avons fait de vous des Nations et des tribus afin que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d’entre vous est le plus pieux. Allah est certes omniscient et grand connaisseur.
Ton homme, dont la plus grande fierté et le plus grand honneur est d’avoir été ton amour, ton époux. « 
El Bachiri Mohamed

Share This